• alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
    alt-icon
  • Planches pédagogiques

    En 1866 Émile Deyrolle reprend la maison Deyrolle fondée par son grand père. Tout autant passionné que lui de sciences naturelles il va développer tout ce qui concerne le matériel d’enseignement, les modèles anatomiques en staff, les pièces de biologie et surtout l’édition de planches murales colorées, publiées sous le titre « Musée scolaire Deyrolle ».

    Découvrir les planches

| La maison Deyrolle

46, rue du Bac - 75007 Paris
+33 (0)1 42 22 30 07

Contact PRESSE :
elisabetta.orsoni@deyrolle.fr

| Horaires d'ouverture

Lundi 10h - 13h et 14h - 19h
Du mardi au samedi 10h - 19h
 
 

| Comment venir chez Deyrolle

Métro ligne 12 : Rue du Bac 
Bus : 84, 63, 69, 68, 94 et 83

 

Bestiaire urbain

exposition de Codex Urbanus

Le street art rentre chez Deyrolle ! Du 13 septembre au 22 octobre 2019, Deyrolle accueillera l'exposition Bestiaire Urbain de l'artiste Codex Urbanus.

Codex Urbanus est un street artist parisien qui dessine régulièrement, à la faveur de la nuit, un bestiaire d’animaux fantastiques directement sur les murs de Paris, et plus précisément de Montmartre. A ce jour, il aurait peint plus de 400 chimères sur les murs, qui sont toutes différentes les unes des autres. Partant du principe que le street art, et l’art tout court, est une forme de liberté, il tente de se libérer de toutes contraintes pour créer. Il ne fait donc aucune esquisse et ne cherche pas à faire une représentation parfaite de ses créatures, mais simplement à exprimer un imaginaire. Dans la rue, pour des raisons pratiques, il ne travaille qu’avec trois marqueurs à peintures gris, noir et blanc, et décide au dernier moment de la créature à représenter. Il la numérote selon un ordre qui lui est propre et lui donne un nom latin qui permet de l’identifier. L’aspect brut, presque enfantin de ces créatures fait écho aux enluminures médiévales faites par des moines qui n’avaient souvent pas vu les animaux -Lion, éléphant, dragon, licorne- ou encore à la bande dessinée. Qu’on les trouve tendres ou terrifiantes, les créatures du Codex Urbanus apportent une touche d’onirisme insolite dans les rues de la capitale.

Les Chroniques de Deyrolle

NOUVEAUTE !

Ophélie Weinert, titulaire d’un Master en géologie, archéologue, historienne de l’art, vient de rejoindre l’équipe Deyrolle ! Conférencière, mais également collaboratrice du Museum National d’Histoire Naturelle, elle a notamment publié à l’Académie des Sciences de Turin et dans des revues scientifiques.
Deyrolle partage ses talents de conteuse et son regard de scientifique passionnée dans « Les Chroniques de Deyrolle », sur des sujets choisis, à paraitre chaque mois sur notre site et nos réseaux sociaux !
Le rendez-vous est pris ... !

Cliquez ici pour lire le premier article !

 

 

  

 
 

Deyrolle partenaire de la SNBA

La Société Nationale des Beaux Arts est une association reconnue d'utilité publique, qui organise chaque année, depuis 1861, un salon artistique. Elle fut créée par un comité composé notamment d’artistes tels que Théophile Gautier, Eugène Delacroix ou encore Gustave Courbet.
En 2018, une section naturaliste a été inaugurée, faisant du Salon des Beaux Arts le premier Salon artistique historique à dédier une section à la Nature. C’est dans ce contexte que la Société Nationale des Beaux Arts et Deyrolle, maison scientifique et pédagogique bicentenaire entretenant des liens privilégiés avec le monde de l’Art, seront partenaires.
Ainsi, lors du Salon des Beaux Arts 2019 au Carrousel du Louvre du 12 au 15 décembre 2019 organisé par la SNBA, un Prix intitulé Prix Deyrolle sera-t-il créé et décerné par Deyrolle à deux artistes de la section Naturaliste.
- Le lauréat du premier Prix bénéficiera d’une exposition temporaire d’une durée d’un mois et demi ;
- le lauréat du 2e Prix exposera une œuvre chez Deyrolle pour une durée de deux mois.

Les bons points Deyrolle

Les bons points Deyrolle sont de retour !

Vous les collectionniez quand vous étiez petits, vous les collectionnerez aujourd’hui... !
Les bons points Deyrolle ? Des illustrations scientifiques, dessinées à la main en 1900, un texte pédagogique.
Une madeleine de Proust à offrir et à s’offrir pour redécouvrir la Nature !

Retrouvez-les en boutique ou cliquez ici pour les commander en ligne !

 

  

Exposition chez Deyrolle du 10 décembre 2014 au 31 janvier 2015 PROLONGATIONS jusqu'au samedi 21 février !!

Avez-vous déjà examiné de près un scalpe de yéti ? Savez-vous à quoi ressemble un crâne de licorne ? Et sauriez-vous reconnaître une trace de loup-garou ? Le célèbre chimérologue Camille Renversade prend ses quartiers chez Deyrolle et les curiosités surnaturelles qu'il a rapportées de ses expéditions se bousculent dans l'intimité de son salon. Fiole de jus de dragon, ptérodactyle, bec de calmar géant... son univers est peuplé de créatures fantastiques et d'objets mystérieux.

DSC 3645

Si Camille Renversade a beaucoup voyagé dans des contrées lointaines et merveilleuses, il a aussi étudié scientifiquement les créatures qui ont croisé son chemin et en a fait des planches de zoologie et d'anatomie, à la manière des anciennes planches Deyrolle. Accompagnées des textes scientifiques de Jean-Baptiste de Panafieu, ces planches sont réunies dans l'ouvrage Créatures fantastiques Deyrolle (qui vient de paraître aux éd. Plume de Carotte). Deyrolle vous en présente aujourd'hui en exclusivité en grand format. Vous découvrirez pourquoi les dragons crachent du feu, connaîtrez les différentes étapes de régénération du phénix et apprendrez que la corne de licorne est en réalité faite d'ivoire... ou quand la magie et l'histoire naturelle se retrouvent, à mi-chemin entre poésie et science.

 

L'artiste

CAMILLE RENVERSADE est né en 1983 à Saint Priest près de Lyon. Passionné d'aventures, de mythes et légendes et de dessin, il est diplômé en 2006 de l'école d'art Emile Cohl à Lyon et invente une nouvelle discipline : la chimérologie. En 2008, il publie Dragons et Chimères, carnets d'expédition avec Pierre Dubois (éd. Hoëbeke), puis imagine L'Herbier fantastique, Recherches sur la botanique étrange et néanmoins véritable avec Lionel Hignard (éd. Plume de Carotte, 2010). Il se penche alors sur l'univers aquatique et écrit Monstres Marins et autres créatures des eaux sombres avec Frédéric Lisak en 2011, avant d'enquêter avec son Club des Chasseurs de l'étrange sur La Malédiction des Loups en 2012 (éd. Plume de Carotte pour les 2 ouvrages).

 

Exposition visible dans la première salle à l'étage de Deyrolle pendant les horaires d'ouvertures de la boutique.