• alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
    alt-icon
  • Planches pédagogiques

    En 1866 Émile Deyrolle reprend la maison Deyrolle fondée par son grand père. Tout autant passionné que lui de sciences naturelles il va développer tout ce qui concerne le matériel d’enseignement, les modèles anatomiques en staff, les pièces de biologie et surtout l’édition de planches murales colorées, publiées sous le titre « Musée scolaire Deyrolle ».

    Découvrir les planches

| La maison Deyrolle

46, rue du Bac - 75007 Paris
+33 (0)1 42 22 30 07

Contact PRESSE :
elisabetta.orsoni@deyrolle.fr

| Horaires d'ouverture

Lundi 10h - 13h et 14h - 19h
Du mardi au samedi 10h - 19h
 
FERMETURE EXCEPTIONNELLE
entre 13h et 14h le jeudi 15 novembre
 

| Comment venir chez Deyrolle

Métro ligne 12 : Rue du Bac 
Bus : 84, 63, 69, 68, 94 et 83

Photo Saint Germain - Amandine Freyd

Exposition du 7 au 24 novembre 2018

« Le collectionneur achète afin d’avoir un rapport absolument unique - et à tout moment renouvelable - au passé. » Walter Benjamin

" Dinosauria est une collection de photographies amateurs et anonymes de parcs préhistoriques.

Tout commence avec un souvenir d’enfance persistant – la visite d’un parc dit préhistorique en Ardèche, et plus précisément, le souvenir de portraits de moi posant devant ces monstres en plastique.

Ce souvenir a mué en recherche, puis en collection de photographies, guidée par ma fascination pour le parc scientifique en tant que mise en scène de l’histoire de la terre, et symbole de la culture populaire.

L’acte de collectionner est pour moi une forme de résistance : en accumulant et en conservant les traces d’un temps plus ou moins ancien, réunies pour leur qualité esthétique, je constitue un album d’images, personnelles et partagées. " - Amandine Freyd

 

 

  

 

Nourrir la Planète
Deyrolle pour l'Avenir

éditions Hoëbeke

À l’heure où l’écologie est une préoccupation majeure, notre alimentation et notre santé sont au cœur des débats. Que savons-nous réellement du contenu de notre assiette ? Dans cet ouvrage préfacé par Pierre Rabhi, Deyrolle propose de réunir les points de vue à travers une cinquantaine de planches emblématiques de la maison, dont certaines inédites. Toutes sont accompagnées de contributions écrites par des experts et personnalités d’horizons variés : du chef cuisinier Jean Imbert au pionnier du label Agriculture biologique Philippe Desbrosses. Les débuts de l’agriculture, les modes contemporains de production, les bonnes habitudes de consommation, un bilan sur les « aliments santé »… ce livre fournit les clés pour comprendre avec pédagogie les enjeux de l’alimentation aujourd’hui.

Format : 27 X 33 cm, cartonné

112 pages

Prix : 19.90 €

Ateliers d'art plastique chez Deyrolle

Deyrolle vous propose des ateliers d’art plastique, pour éveiller la créativité de chacun en travaillant avec les matières, les objets, les couleurs, dans les salles de ce mythique cabinet de curiosités !

Au programme des ateliers pour les familles où parents et enfants pourront créer un animal fantastique unique en expérimentant des techniques mixtes qui vont lui donner tout son relief. Et aussi des ateliers pour les adultes : une prise de notes dessinée de divers motifs animaux, végétaux, architecturaux observés dans les vitrines et alentours sur une planche A3 pliée comme une carte d'expédition.

Les ateliers seront tenus par Angélique Ivanov, artiste plasticienne.

Pour en savoir plus, cliquez ici !

 

  

 
 

L'Artisan Parfumeur x Deyrolle

Célébrer la nature dans ce qu’elle a de plus abstrait et mystérieux, c’est le voeu de la collection de L’Artisan Parfumeur baptisée La Botanique. Cette collection met en lumière une nature sublimée. Pour faire vivre ses inspirations et ses rêveries, la maison fondée par Jean Laporte a sollicité le Cabinet de Curiosités parisien bicentenaire Deyrolle.

La collaboration entre Deyrolle et L’Artisan Parfumeur entend ainsi enrichir la rime entre nature illustrée et nature fantasmée. Invitation à six promenades olfactives, visuelles et mystérieuses, l’oeuvre commune honore la fertilité imaginative et aspire également à magnifier les sens qui aiment le sens. Les noms en latin font écho à la botanique, chaque parfum de cette collection porte un nom accompagné d’un chiffre. Il correspond au nombre d’essais qui ont été nécessaires avant le résultat final de chaque formule. Variant de 2 à 60, ces nombres faibles illustrent le lien de confiance qui unit la maison L’Artisan Parfumeur et le nez Daphné Bugey.

Exposition de janvier à mars 2007

jpg jpg BR139Pour la première exposition du cycle "Curiosités Naturelles, l'art contemporain s'installe chez Deyrolle", Jean Gabriel Mitterrand et Louis Albert de Broglie ont souhaité présenter l'oeuvre photographique de Bettina Rheims sur les animaux naturalisés.

Après une première série de nus au début des années 1980, qui lui ouvre les portes des galeries et lui apporte une première notoriété, Bettina Rheims, fille de l'académicien Maurice Rheims, aborde dès 1982 le thème de l'Animal. Son objectif capte une autre forme de nudité : celle d'animaux naturalisés au regard fixe, qui semblent vouloir nous exprimer quelque chose au-delà de la mort.

De ces 11 tirages en noir et blanc, de très grand format, émane une sensation de fragilité et un léger malaise indéfinissable. Les animaux, dont la plupart ont été loués chez Deyrolle entre 1982 et 1994, sont étonnamment présents à travers le regard de l'artiste.

Cette série a été exposée à Paris et à New York et a marqué le début d'une longue carrière pour cette photographe aujourd'hui reconnue comme un grand nom de l'art contemporain. Bettina Rheims s'est ensuite consacrée à des sujets bien vivants, faisant poser des femmes, des androgynes et des transsexuels plutôt que des colombes, mais cette série reste un moment fort de son oeuvre.

L'exposition, qui eu lieu début 2007 chez Deyrolle en collaboration avec la galerie Jérôme de Noirmont, a offert un cadre scénographique exceptionnel à ces photos, présentées au milieu des animaux naturalisés.

Arrêter le temps...

« Animal paraît le plus existentiel des travaux de Bettina Rheims. Le lieu dans lequel elle exprime peut-être le maximum de ce qu'on peut entendre de son œuvre, ce qui le sous-tend, le soutient, ce que sont ses attendus. Sobre, en noir et blanc, dans une totale économie de mise en scène qui tranche avec la profusion chromatique ou la pléthore d'objets d'autres albums, tout se concentre sur le sujet. Le traitement esthétique lui aussi se trouve réduit à minima. A priori, choses sobres sobrement dites. Fond et forme en symbiose totale. Puissance de la concentration. (...)

On ne voit plus la même chose : les attitudes animales ont été deux fois figées, fixées : une fois par le taxidermiste, une autre par le photographe. Photographier comme on empaille... Arrêter le temps avec de la paille et des armatures en fer ou avec une pellicule argentique – même combat ».

Michel Onfray Extraits de Oxymoriques-Photographies de Bettina Rheims Editions Jannink, 2005