• alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
  • alt-icon
    alt-icon
  • Planches pédagogiques

    En 1866 Émile Deyrolle reprend la maison Deyrolle fondée par son grand père. Tout autant passionné que lui de sciences naturelles il va développer tout ce qui concerne le matériel d’enseignement, les modèles anatomiques en staff, les pièces de biologie et surtout l’édition de planches murales colorées, publiées sous le titre « Musée scolaire Deyrolle ».

    Découvrir les planches

| La maison Deyrolle

46, rue du Bac - 75007 Paris
+33 (0)1 42 22 30 07

Contact PRESSE :
elisabetta.orsoni@deyrolle.fr

| Horaires d'ouverture

Lundi 10h - 13h et 14h - 19h
Du mardi au samedi 10h - 19h
 
HORAIRES MOIS D'AOUT
Du lundi au samedi
10h - 13h et 14h - 19h
 

| Comment venir chez Deyrolle

Métro ligne 12 : Rue du Bac 
Bus : 84, 63, 69, 68, 94 et 83

Les Chroniques de Deyrolle

NOUVEAUTE !

Ophélie Weinert, titulaire d’un Master en géologie, archéologue, historienne de l’art, vient de rejoindre l’équipe Deyrolle ! Conférencière, mais également collaboratrice du Museum National d’Histoire Naturelle, elle a notamment publié à l’Académie des Sciences de Turin et dans des revues scientifiques.
Deyrolle partage ses talents de conteuse et son regard de scientifique passionnée dans « Les Chroniques de Deyrolle », sur des sujets choisis, à paraitre chaque mois sur notre site et nos réseaux sociaux !
Le rendez-vous est pris ... !

Cliquez ici pour lire le premier article !

 

 

  

 
 

Deyrolle partenaire de la SNBA

La Société Nationale des Beaux Arts est une association reconnue d'utilité publique, qui organise chaque année, depuis 1861, un salon artistique. Elle fut créée par un comité composé notamment d’artistes tels que Théophile Gautier, Eugène Delacroix ou encore Gustave Courbet.
En 2018, une section naturaliste a été inaugurée, faisant du Salon des Beaux Arts le premier Salon artistique historique à dédier une section à la Nature. C’est dans ce contexte que la Société Nationale des Beaux Arts et Deyrolle, maison scientifique et pédagogique bicentenaire entretenant des liens privilégiés avec le monde de l’Art, seront partenaires.
Ainsi, lors du Salon des Beaux Arts 2019 au Carrousel du Louvre du 12 au 15 décembre 2019 organisé par la SNBA, un Prix intitulé Prix Deyrolle sera-t-il créé et décerné par Deyrolle à deux artistes de la section Naturaliste.
- Le lauréat du premier Prix bénéficiera d’une exposition temporaire d’une durée d’un mois et demi ;
- le lauréat du 2e Prix exposera une œuvre chez Deyrolle pour une durée de deux mois.

Révélations - Matières sauvages

Aude Franjou et Olivia Tregaut

A l’occasion du salon Révélations 2019, Deyrolle accueillera l'exposition "Matières sauvages"  de deux artistes dans le cadre du parcours Hors les Murs : Aude Franjou et Olivia Tregaut. Toutes les deux travaillent la matière, l’une la céramique et le bronze et l’autre le lin, et croisent le regard de Deyrolle sur le triptyque Nature Art Education. Aude Franjou travaille le lin, dont on ne voit à l’origine qu’une profusion de cordes brutes entrelacées dont l’aspérité rappelle leur enracinement originel à la Terre. Olivia Tregaut est aussi une passionnée de nature qui se consacre depuis plus de 20 ans maintenant à la sculpture animalière avec la volonté d'être ambassadrice de la beauté du vivant et en travaillant les détails grâce à un long travail d’observation.

Initiée et portée par Ateliers d’Art de France depuis 2013, Révélations est le rendez-vous incontournable des métiers d’art et de la création internationale. La 4ème édition se déroulera du 23 au 26 mai 2019 au Grand Palais afin de promouvoir une fois encore des valeurs exceptionnelles d’universalité et de diversité, propices au rayonnement culturel des métiers de la création. 33 pays seront représentés par 450 créateurs, artistes de la matière, manufactures, galeries, maisons d’excellence, fondations et institutions qui dévoileront toute l’audace et la vitalité des métiers d’art contemporains.

Pour plus d'infos, cliquez ici.

 

  

 

Nourrir la Planète
Deyrolle pour l'Avenir

éditions Hoëbeke

À l’heure où l’écologie est une préoccupation majeure, notre alimentation et notre santé sont au cœur des débats. Que savons-nous réellement du contenu de notre assiette ? Dans cet ouvrage préfacé par Pierre Rabhi, Deyrolle propose de réunir les points de vue à travers une cinquantaine de planches emblématiques de la maison, dont certaines inédites. Toutes sont accompagnées de contributions écrites par des experts et personnalités d’horizons variés : du chef cuisinier Jean Imbert au pionnier du label Agriculture biologique Philippe Desbrosses. Les débuts de l’agriculture, les modes contemporains de production, les bonnes habitudes de consommation, un bilan sur les « aliments santé »… ce livre fournit les clés pour comprendre avec pédagogie les enjeux de l’alimentation aujourd’hui.

Format : 27 X 33 cm, cartonné

112 pages

Prix : 19.90 €

Exposition de septembre à décembre 2009

04-ALe 1er février 2008, Deyrolle, cabinet de curiosité fondé en 1831, est ravagé par un terrible incendie et 1000°C est la température atteinte par le brasier en son cœur. Présent dès les premiers jours qui ont suivi, le photographe Laurent Bochet a pu réaliser un travail exceptionnel sur les conséquences de cet événement, grâce à la complicité du propriétaire des lieux, Louis Albert de Broglie.

Le projet photographique se décompose en séries, comme une sorte d'inventaire rigoureux et fantastique. Les insectes et les animaux, les minéraux et les fossiles, ainsi que les objets les plus usuels, sont autant d'indices méthodiquement répertoriés. Ils sont ponctués dans l'ouvrage par les citations parues dans la presse à l'époque. Avec la galerie de portraits des témoins et acteurs du drame, l'ensemble fait le récit de l'épisode le plus tragique de la maison Deyrolle.

« En découvrant le désastre après l'incendie ma surprise à été grande. Le feu n'avait pas détruit Deyrolle, il l'avait transfiguré. Les animaux carbonisés et paisibles m'ont rappelé les vestiges inestimables d'une civilisation disparue qui nous seraient parvenus miraculeusement. Et dans un mélange de noirceur extrême et de beauté étrange, les boiseries calcinées étaient devenues leur sarcophage. » Laurent Bochet

 

Biographie de Laurent Bochet

Laurent Bochet vit et travaille à Paris. Dans ses travaux d'expositions ou pour la presse, il recherche l'instant ou le sujet qui à lui seul raconte une histoire, un avant et un après. En 2001-2002, il réalise pour le magazine Jalouse une série de double-portraits sec/mouillé. Le principe consiste à dévoiler la nature des personnalités photographiées par le biais d'une métamorphose simple : l'eau. En 2004, il publie un portfolio, « A Table ! », aux éditions « Chez Higgins ». La série d'images met en scène la table de cuisine d'enfance du photographe et lui donne aujourd'hui une nouvelle signification : si les objets n'ont pas de conscience propre, ils ont du moins plusieurs vies. En 2005, il commence une série de personnages face à l'écran de l'ordinateur pour Cdiscount. Il s'agit d'illustrer les tchats et, au travers de la répétition, d'apprécier la place que prend la machine dans notre quotidien. En 2007, il participe à l'exposition Blossom à l'agence Leg avec un ensemble de photos réalisées sur une période de 5 ans et recomposées sous forme de mosaïque, les "faisceaux". En Mars 2008, il expose à la galerie Chappe un travail documentaire mis en route en début 2006 avec le magazine musical Magic. Le projet consiste à faire le portrait d'un artiste tous les mois au moment où il sort de scène ; instant unique qui synthétise l'importance et la singularité d'une performance scénique. En 2008 et 2009, il poursuit son travail sur la métamorphose, en immortalisant les créatures de Deyrolle revenues de l'enfer. Transfigurées par l'incendie et saisies avant qu'elles ne tombent en poussière, elles sont le symbole même de cette nature que nous aimons instinctivement et qui nous remplit d'effroi lorsque nous contemplons sa destruction.