Une tête de loup géante

Une tête de loup géante découverte intacte en Sibérie

Les Chroniques de Deyrolle par Ophélie Weinert

En juin dernier le Siberian Times relayait la découverte d’une tête de loup gigantesque mise au jour sur les rives du fleuve Tiekthyak en Russie. Découverte dans le pergélisol pendant l’été 2018 par Pavel Efimov, un habitant de la région, la tête de l’animal est parfaitement préservée. Bien que le reste du corps n’ai pas été retrouvé, les études japonaises faîtes sur cette partie démontrent que l’animal, âgé entre 2 et 4 ans, aurait vécu il y a 40 000 ans.
Possédant des proportions incroyables, cette tête fait 40 centimètres de long, soit 25% de plus que nos loups actuels. Sa conservation dans la glace l’a protégée de la décomposition. En effet, la peau, la fourrure, les dents, les muscles et même le cerveau sont quasiment intactes, ce qui en fait une découverte unique et majeure pour la connaissance de la mégafaune Pléistocène. Participant aux études sur ce spécimen, le paléontologue Albert Protopopov témoigne : « Il s’agit d’une découverte unique des premiers vestiges d’un loup Pléistocène adulte avec des tissus préservés ».
Des scanners de cette tête ont d’ores et déjà été fait et son en cous d’études par les universités japonaises, tandis que le Museum National d’Histoire Naturelle de Suède se penche sur les analyses ADN de l’animal. A terme, ces études auront pour but de comparer ces résultats avec les loups actuels, de comprendre leur niche écologique, leur mode de vie et leur évolution à travers les âges.

Boutique en ligne

boutique