CLAIRE MORGAN - Losses

Exposition du 30 novembre 2018 au 26 janvier 2019

 

Deyrolle invite Claire Morgan !

Les mondes de Claire Morgan et de Deyrolle se croisent : la taxidermie, le respect de la Nature et la volonté de valoriser sa beauté questionnent le cycle de la vie et sa préservation.

“ La perte et le temps sont étroitement imbriqués. Tandis que le temps me pousse en avant, je ne peux tout emporter. Le changement est inévitable et, quoique parfois subtil, permanent. La mort semble être la perte ultime.
Nous travaillons avec la mort, Deyrolle et moi, bien que je n’aime pas penser en ces termes. Dès lors, pourtant, se pose la question de la valeur. En fait, cela fait naître chez moi de multiples questions.
Qu’est-ce que la perte ? Quand survient-elle ? Est-ce permanent, progressif ? Où survient-elle – dans notre esprit ou dans le monde ? Quand est-ce réel, authentique ? Lorsque nous vendons de la mort, celle-ci acquiert une valeur monétaire. Cela sape-t-il la valeur spirituelle ou personnelle ? Où est la valeur réelle ?

Mon œuvre est le fruit de diverses influences. Au cœur de tout, il y a ce cycle incessant et universel de la vie et de la mort, et dans ce contexte je suis amenée à explorer les relations perceptibles entre les questions sociétales, les évolutions politiques dans le monde, les problèmes écologiques croissants, notre dépendance à l’argent, à la technologie, au « progrès », et même des événements personnels qui m’arrivent individuellement. Ces choses ne sont pas isolées. Absolument tout est lié, encore plus maintenant qu’avant.
Pourtant, souvent nous ne voyons ou n’acceptons de voir les fils qui les unissent qu’au moment de la perte définitive d’une chose précieuse et magnifique.”
Claire Morgan

“ L’exposition de Claire Morgan s’intitule Losses, « pertes » en français. Deyrolle interroge ici la notion de perte. La taxidermie est un moyen de détourner la perte, elle confère une seconde vie aux animaux tout en servant l’éducation et la science.

L’engagement environnemental de Deyrolle questionne les pertes, celles de la biodiversité et de la disparition d’espèces fragilisant notre avenir et notre rapport au monde. Comment transmettre ces notions fondamentales, parfois perçues comme effrayantes ? Qu’avons-nous perdu de notre relation à la Nature ?
Deyrolle, à travers ses valeurs transversales Nature-Art-Education, tente de trouver réponses à ces questions. Notre institution bicentenaire, historiquement liée aux artistes, aime à mettre en avant l’art comme moyen privilégié et universel d’observer les problématiques qui secouent le monde d’aujourd’hui.

La vision de Claire Morgan dialogue avec l’univers de Deyrolle, et son travail – dont des dessins inédits – prend une résonnance particulière entre nos murs. ”
Francine Campa, PDG de Deyrolle

 


Claire Morgan – Biographie

Les fragiles installations aériennes de Claire Morgan (né en 1980 à Belfast, Irlande du Nord) témoignent de son intérêt pour les processus naturels et la matière organique. Dans ses travaux, l’artiste étudie les conditions de vie élémentaires de l’être humain dans son espace vital et montre l’impossibilité d’appréhender la vie et la mort dans leur complexité: "Explorer la nature physique des animaux, la mort et les illusions de permanence dans mon travail est ma manière bien à moi de tenter d’accepter ces réalités." Grâce et beauté, mais aussi absurdité et horreur sont présentes dans ses installations et dessins. À la fois poétiques et déroutants, ses travaux expriment l’ambivalence de la vie.

Claire Morgan a réalisé des expositions personnelles à Belfast, Londres et Paris. Elle a participé à nombre d’expositions collectives internationales, notamment en 2009 au palais de Tokyo, à Paris, et en 2010 au Museum of Arts and Design, à New York. Elle s’est vu décerner en 2004 le Annual Bursary Award de la Royal British Society of Sculptures de même que le Roy Noakes Award de la Royal British Society, puis en 2006, le Premio Fondazione Arnaldo Pomodoro de l’institution milanaise Fondazione Pomodoro.

 

Boutique en ligne

boutique