Les corvidés

par Gérard GORY

Les Corvidés sont de grands passereaux au plumage noir ou bariolé, qui présentent généralement un bec assez long et robuste. Ces oiseaux, souvent grégaires, ont un comportement très évolué. Les jeunes ressemblent aux adultes et il n’y a pas de dimorphisme sexuel (mâle et femelle sont identiques). La majorité d’entre eux nichent sur un arbre, une corniche ou encore dans un trou. En France l’on compte une dizaine de représentants de cette famille.

Corneilles
- Le Casse noix moucheté - Nucifraga caryocatactes Oiseau au plumage brun–chocolat tacheté de blanc sur le dos et dessous, avec un croupion noir, une queue noire à bordures blanches. Il peut émettre une sorte de « gazouillis » en sourdine, des cris nasillards qui portent loin et un cri d’alarme en trille. On le voit souvent perché à la cime d’un arbre dans les forêts de résineux en montagne. En France il fréquente surtout les forêts de conifères de montagne et en automne ; les feuillus. Il est présent dans les Alpes où il se nourrit de graines de Pin (en particulier du Pin d’arole) et de noisettes. Il fait des provisions qu’il cache et utilise en hiver.
- Taille : 31 cm – Envergure : 55 cm

- Le Geai des chênes Garrulus glandarius Il se reconnaît à son corps brun – rosé, avec un croupion blanc très visible en vol, à ses ailes noires, brunes, blanches et bleues, à sa queue et ses moustaches noires et à son vertex (plumes noires et blanches dressées en huppe arrondie si l’oiseau est excité). On le repère généralement à ses cris peu harmonieux, on dit de lui qu’il est la sentinelle des bois, son cri d’alarme avertit les autres occupants de la forêt. Il sait imiter d’autres oiseaux comme la buse. Son vol est lourd, peu ondulé. A terre il sautille. Solitaire ou en petit groupe on le trouve dans les forêts de feuillus et de résineux, dans les parcs et les vergers, en plaine et en montagne jusqu’à une altitude de 1400m environ. En automne il fait des « provisions » de glands.
- Taille : 33 cm – Envergure : 53 cm

- La Pie bavarde Pica pica Pie Très commune et reconnaissable à son plumage bicolore noir et à sa longue queue. Tête, dos, poitrine noirs, ailes noires (à reflets bleu vert) et blanches, épaules, ventre et flancs blancs, croupion blanc, gris ou noir, queue étagée, noire à reflets verts et pourpres. La pie jacasse de manière bruyante et rapide. Son vol est peu soutenu et au sol elle peut marcher et sautiller. Sa queue est souvent portée relevée et agitée. Pendant les parades nuptiales on la trouve en petits groupes et les dortoirs peuvent compter quelques dizaines d’oiseaux. En France elle est présente partout en ville comme à la campagne, dans les grands jardins, les parcs, les haies et les bosquets. Son nid assez volumineux, installé sur une bâtisse ou dans un grand arbre est construit à l’aide de branchages et de terre et présente un dôme.
- Taille : 45 cm – Envergure 48 – 53 cm

- Crave à bec rouge Pyrrhocorax pyrrhocorax En France, il est le seul oiseau terrestre à avoir un long bec arqué et les pattes rouges (rouge orangé chez le juvénile). En vol il se présente avec une queue carrée au bout, des ailes larges aux rémiges primaires très séparées. Il lance fréquemment des « kior » et des cris qui ressemblent au bavardage de l’étourneau. En l’air son allure est plus légère que celui des autres Corvidés noirs, il fait de nombreuses acrobaties ; piqués, vrilles…. En vol plané ses rémiges primaires sont très écartées et au sol il marche et sautille. C’est un oiseau peu grégaire mais sociable que l’on rencontre en montagne (stations de ski) et localement au bord de la mer (Bretagne), toujours à proximité de falaises où il recherche une crevasse ou une grotte marine pour y nicher. (Taille : 38 cm – Envergure : 76 – 80 cm)

- Chocard à bec jaune Pyrrhocorax graculus Petit corbeau à bec jaune et aux pattes rouges. Il diffère du Crave à bec rouge : par le haut de la tête plus arrondi, le bec plus court, son plumage présente moins de reflets, en vol, ses ailes sont plus étroites avec des rémiges primaires moins séparées et les pointes arquées vers l’arrière, sa queue plus arrondie et un peu plus longue, il est aussi plus sociable. Le juvénile diffère de l’adulte par la couleur noirâtre de ses pattes. Le chocard lance des sifflements aigus « tchiri » et des « tchioup » souvent émis par les groupes. Il niche en colonies dans les falaises des régions montagneuses jusqu’à la limite des neiges éternelles.
- Taille : 37 cm – Envergure : 75 –79 cm

- Corbeau freux Corvus frugilegus L’adulte, entièrement noir, présente sa peau nue et grise à la base du bec (pointu et de couleur noir grisâtre), les plumes du ventre et du haut des pattes pendantes et le somment de la tête légèrement pointu. C’est un oiseau au comportement très grégaire toute l’année qui niche en colonies bruyantes, dans de grands arbres (platanes, peupliers …) en ville et à la campagne (parcs, plantations). Il se fait entendre par des « ka-a » émis sur un rythme lent ou au sein des colonies par des « ki-ok ». Son vol direct et régulier est assez lourd. (Taille : 45 cm – Envergure : 90 – 95 cm)

- Corneille noire Corvus corone corone De même taille que le Corbeau freux, elle en diffère par : la base du bec toujours emplumée et noire, les plumes du haut des pattes et du ventre non pendantes, un bec plus fort, des cris plus variés et par son comportement (elle niche par couples séparés). Après la saison de reproduction, on peut la voir en petites troupes et l’hiver elles se retrouvent en petits dortoirs. Son vol est assez lourd, au sol elle m arche et sautille. Elle est présente dans tous les milieux ; campagne cultivée, landes, forêts, côtes, parcs, banlieues, bords de routes etc… Elle niche le plus souvent dans un arbre ou sur une corniche de rocher. (Taille : 46 cm – Envergure : 92 –100 cm)

- Corneille mantelée Corvus corone cornix Très semblable à la Corneille noire du point de vue du comportement, de l’habitat et de la voix. On la reconnaît par son dos, sa poitrine, son ventre et ses sous alaires gris faiblement striés de noir (le reste du plumage est noir).On peut rencontrer des sujets de couleurs intermédiaires là où les deux cohabitent (métissage).
- Taille : 46 cm – Envergure : 92 – 100 cm

- Choucas des tours Corvus monedula En France, c’est le plus petit des Corvidés et le seul au plumage noir qui ait la nuque et les côtés de la tête gris. Il présente un iris blanc ou gris clair, une voix plus aiguë que celle des corneilles ; une sorte de « kiak kiak » vif, plus ou moins répété. Son vol et son allure en général, sont beaucoup plus agiles que ceux des plus grandes espèces. Grégaire, on le rencontre partout sur le territoire ; dans les falaises, les grandes carrières, les ruines, les châteaux, les allées de grands arbres, les parcs, les forêts, il est souvent présent en ville et dans les villages. (Taille : 32 cm – Envergure : 66 – 68 cm)

- Grand corbeau Corvus corax C’est le plus grand oiseau terrestre entièrement noir. Il diffère des autres Corvidés par sa taille supérieure, son bec plus puissant, les plumes hérissées de la gorge, sa silhouette en vol et sa voix. Il émet des cris graves, sorte de « krok krok » caractéristiques plus ou moins en série, des gloussements et des cris aigus. Il présente un vol assez lourd, puissant ce qui ne l’empêche pas au printemps, de faire des acrobaties (loopings, piqués) et de faire du vol à voile où sa queue en forme de « coin » (cunéiforme) est bien visible. Au sol, il marche. Oiseau sociable pour dormir et sur certaines zones de nourrissages (dépotoirs), il préfère nicher en couples séparés. On le rencontre en plaine, en montagne, sur les côtes rocheuses, dans les falaises et les gorges où il aime nicher (parfois sur un arbre). (Taille : 62 cm – Envergure : 117 – 130cm)

04.III.2009
Gérard GORY


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE MAGAZINE  Suivre la vie du site LE BLOC-NOTES DU NATURALISTE  Suivre la vie du site LE MONDE DES OISEAUX   ?

site realise par serafi avec spip 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License