Découvertes du MNHN

Le diamant bleu de la couronne révèle ses secrets

Gemmologie

Grâce aux nouvelles technologies d’imagerie virtuelle, les chercheurs du Muséum d’Histoire Naturelle ont pu percer à jour le mystère de la disparition du célèbre diamant bleu...

En 1792, la France perdait son plus beau joyau lors du vol de la Toison d’Or, cette extraordinaire parure royale qui comprenait un somptueux diamant de 69 carats, de couleur bleu saphir unique et de taille exceptionnelle. Ce trésor français de gemmologie disparaissait alors pour toujours... Pourtant les spécialistes avaient des doutes sur l’origine du diamant bleu du banquier londonien Henry Philip Hope, exposé à Washington, dont la couleur rappelait celle du diamant bleu, mais dont la taille était différente...

Ces doutes ont été levés très récemment par les recherches menées par François Farges, après la découverte dans les collections du Muséum d’une réplique en plomb de cette pierre mythique. La reconstitution en réalité virtuelle, puis en zircone, prouve ainsi que le diamant "Hope" n’est autre que le diamant bleu, retaillé de façon catastrophique par les anglais !

Une fois de plus, les nouvelles technologies scientifiques permettent de percer à jour les secrets de l’Histoire... Cette fois-ci, elles réparent même les erreurs du passé en nous permettant d’admirer les facettes d’un diamant disparu...en réalité virtuelle !


A VOIR SUR LE WEB :

Galerie virtuelle de minéralogie

- Le diamant bleu


Portfolio

DBC-Hope©FargesMNHN Hope©SmithsonianInstitutio,Washington PlombDBC©FargesMNHN reconstitutionDBCn©FargesMNHN reconstitutionToison©PascalMonney

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE MAGAZINE  Suivre la vie du site DECOUVERTES SCIENTIFIQUES   ?

site realise par serafi avec spip 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License