Navigation rapide

Curiosités Naturelles n°1

Bettina Rheims

JANVIER - MARS 2007

Pour la première exposition du cycle "Curiosités Naturelles, l’art contemporain s’installe chez Deyrolle", Jean Gabriel Mitterrand et Louis Albert de Broglie ont souhaité présenter l’oeuvre photographique de Bettina Rheims sur les animaux naturalisés.

Après une première série de nus au début des années 1980, qui lui ouvre les portes des galeries et lui apporte une première notoriété, Bettina Rheims, fille de l’académicien Maurice Rheims, aborde dès 1982 le thème de l’Animal. Son objectif capte une autre forme de nudité : celle d’animaux naturalisés au regard fixe, qui semblent vouloir nous exprimer quelque chose au-delà de la mort.

De ces 11 tirages en noir et blanc, de très grand format, émane une sensation de fragilité et un léger malaise indéfinissable. Les animaux, dont la plupart ont été loués chez Deyrolle entre 1982 et 1994, sont étonnamment présents à travers le regard de l’artiste.

Cette série a été exposée à Paris et à New York et a marqué le début d’une longue carrière pour cette photographe aujourd’hui reconnue comme un grand nom de l’art contemporain. Bettina Rheims s’est ensuite consacrée à des sujets bien vivants, faisant poser des femmes, des androgynes et des transsexuels plutôt que des colombes, mais cette série reste un moment fort de son oeuvre.

L’exposition, qui eu lieu début 2007 chez Deyrolle en collaboration avec la galerie Jérôme de Noirmont, a offert un cadre scénographique exceptionnel à ces photos, présentées au milieu des animaux naturalisés.

Arrêter le temps...

« Animal paraît le plus existentiel des travaux de Bettina Rheims. Le lieu dans lequel elle exprime peut-être le maximum de ce qu’on peut entendre de son œuvre, ce qui le sous-tend, le soutient, ce que sont ses attendus. Sobre, en noir et blanc, dans une totale économie de mise en scène qui tranche avec la profusion chromatique ou la pléthore d’objets d’autres albums, tout se concentre sur le sujet. Le traitement esthétique lui aussi se trouve réduit à minima. A priori, choses sobres sobrement dites. Fond et forme en symbiose totale. Puissance de la concentration. (...)

On ne voit plus la même chose : les attitudes animales ont été deux fois figées, fixées : une fois par le taxidermiste, une autre par le photographe. Photographier comme on empaille… Arrêter le temps avec de la paille et des armatures en fer ou avec une pellicule argentique – même combat ».

Michel Onfray Extraits de Oxymoriques-Photographies de Bettina Rheims Editions Jannink, 2005


A VOIR SUR LE WEB :

- Galerie Jérôme de Noirmont



Portfolio

Jérôme et Emmanuelle de Noirmont Prince et Princesse Louis Albert de Broglie Comtesse de Ribes, Louis Albert de Broglie et Bettina Rheims Mademoiselle Christine Boisson François et Betty Catroux Louis Benech, Françoise de Broglie, Christian Louboutin

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA MAISON DEYROLLE  Suivre la vie du site DEYROLLE ET LES ARTISTES   ?

site realise par serafi avec spip 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License